Synthése d'Anne-Sophie

SARRAZIN Anne-Sophie avec PREVOST Alexis et BODEN Chloé                       Classe : 1ES1

Matière : Français et SES                                                                             Année : 2009                  

Thème : Pouvoirs et société                         Sous- thème : Pouvoir formel et informel

 

 

SYNTHESE   « LA LUTTE CONTRE LA MAFIA »

 

 

Cette année dans le cadre des TPE, nous avons choisi un sujet sur la mafia, appartenant au thème « pouvoir et société », les disciplines concernées étaient le français et SES. Pour ma synthèse, je vous présenterai tout d’abord la problématique, puis les raisons du choix du sujet et de la production, les étapes de la démarche, mon bilan personnel.

 

Durant les premières séances, nous avons délimité le sujet pour aboutir à la problématique suivante : « Peut on lutter contre la mafia ? »

Au commencement des TPE, le thème qui plaisait à l’unanimité était « pouvoirs et société », puis nous avons été attiré par plusieurs sous thèmes. Nous hésitions entre un sujet sur la mode et son influence, un sujet qui nous plaisait mais trop commun. Nous nous sommes ensuite dirigés vers l’armée, car habitant à proximité d’une base militaire et des parents travaillant dans l’armée, il aurait était facile d’avoir des informations, des témoignages, cependant le sujet ne nous plaisait pas, la motivation n’était donc pas au rendez-vous... c’est pourquoi nous avons opéré un changement de sous thème pour arriver à celui-ci, définitif : « Pouvoir formel et informel : la mafia » Le couplage disciplinaire du français et SES ne nous posait aucun problème car la mafia est infiltré dans l’économie et de nombreux livres et films portent sur la mafia.

Le sujet portant sur la mafia m’intéressait, car la mafia terrorise mais fascine en même temps. Je suis allée il y a deux ans en voyage à Naples, et aucune trace de la mafia n’est visible à part le regroupement de déchets dans les rues, alors que Naples est une des capitales de la mafia. De plus, j’habite dans le Var, et c’est un des départements français où la mafia est la plus présente.

Pour notre support de production, nous voulions quelque chose d’original, tout en pouvant rassembler un maximum d’informations, il nous est donc venu l’idée d’un site Internet car nous avons trouvé se mode de rédaction plus flexible. L’adresse de notre site est : http://tpe-sur-la-mafia.e-monsite.com

         Nos objectifs étaient de montrer l’ampleur de la mafia, la peur qu’elle provoque et la difficulté à la combattre. Une fois notre sujet et problématique définis nous n’avons fait aucun changement de direction. Nous avons débuté nos recherches à la bibliothèque, dans les revues, sur Internet… Les documents sont nombreux, voir trop innombrables, il a donc fallu faire un tri concret, ce qui n’a pas toujours été facile. Pour avoir un rapport avec le français nous nous sommes également procuré Gomorra de Roberto Saviamo, livre clé sur la mafia, et avons regardé des films comme Le parrain, Gomorra. Grâce à nos recherches notre plan a prit forme petit à petit, ce qui nous a donné ceci :

  1. Fonctionnement de la mafia
  2. Les réactions des individus face à la mafia
  3. Les mesures de luttes en Italie et au niveau international

Nous n’avions jamais fait de site Internet, il a donc fallu trouver un hébergeur (http://www.e-monsite.com ) où la création d’un site était facile, nous nous sommes renseignés sur des forums pour quelques informations manquantes.

 La répartition du travail s’est faite naturellement et selon les goûts de chacun, Chloé a préféré s’occuper de la mise en page du site Internet, Alexis s’occupait du tri des documents, et moi de la rédaction des parties.

         Personnellement, j’ai apprécié les TPE car c’est une matière différente des autres. Mon temps consacré au TPE variait selon les semaines, il y avait les deux heures hebdomadaire et entre une demie heure et plusieurs heures par semaine. Je me suis bien impliquée dans le sujet car il me plaisait, et donc me motivait pour avancer. La participation des membres du groupe s’est faite équitablement, je ne suis donc pas plus impliquée que les autres. Je suis contente de la méthode utilisée, elle nous a permis d’avancer rapidement, sans aucun problème et sans beaucoup d’aide des professeurs. Les TPE m’ont permis d’être bien informé du système mafieux, d’apprendre de nouvelles méthodes, mieux m’organiser dans le tri des documents, de savoir créer un site internet. 

Je regrette cependant de ne pas avoir de témoignages, ou sorties pour accompagner notre sujet, j’ai eu l’idée d’interroger un gendarme pour savoir si le crime organisé était présent sur Brignoles (lieu de notre lycée) mais cela n’a pas été possible, et nous ne pouvions pas avoir un témoignage de mafieux …

 

Le travail que nous avons effectué fut très intéressant en effet nous sommes passés d’une vue restreinte et avons découvert l’ampleur du phénomène beaucoup plus développé qu’on ne le pense. La lutte contre la mafia est très difficile notamment à cause de la loi du silence, de la terreur, de plus dès qu’un membre est arrêté il est tout de suite remplacé. Selon moi, il est donc très difficile de lutter contre la mafia.

Si l’on considère que le but des TPE est de permettre à l’élève d’acquérir une méthode de travail efficace, une autonomie, et bien sûr des connaissances, j’estime que le but a bien été atteint.

 

 

                                                       

                                                                                     SARRAZIN Anne-Sophie

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site