Introduction

La mafia a depuis longtemps été présente dans les différents milieux socio-culturels.

Le  terme mafia a diverses étymologies. Tout d’abord il fallait au mot « mafia » une naissance héroïque, à la mesure des sentiments divers qui se sont soudés dans son rôle culturel. Les deux hypothèses les plus souvent évoquées sont celles-ci : Le sigle « Morte Alla Francia, Italia Anela » (l’Italie souhaite la mort de la France). Ces initiales seraient en effet le symbole de la résistance sicilienne à l’invasion de la maison d’Anjou au XIIIème siècle. Ce qui expliquerait la référence aux français. Ou bien, on raconte traditionnellement qu'un soldat français, viola une jeune fille. La mère de celle-ci, bouleversée du déshonneur subi par sa fille, courut à travers les rues en hurlant Ma - ffia, Ma - ffia ! ("Ma fille, ma fille"). Le cri de la mère fut répété, et depuis Palerme le terme se diffusa dans toute la Sicile. Le terme mafia devint ainsi le mot des mouvements de résistance et le cri de ralliement des rebelles, émergeant ainsi de la lutte des siciliens et des italiens très pauvres. Quoiqu’il en soit, l’usage du mot se généralise au cours du XIX ème siècle. En effet c’est en 1865 qu'apparaît le mot pour la première fois dans un document administratif de Palerme. Bref, comme on peut le constater à travers les différentes formes d’étymologie, le terme mafia qui à l’origine marquait une opposition justifiée et une preuve de courage contre toutes formes d’envahisseurs, c’est vite transformé en une appellation péjorative à vocation criminelle et illégale.

Il y a beaucoup de mafias dans le monde, la mafia Corse, la mafia Russe, la mafia Chinoise, la mafia Japonaise, la mafia Américaine … et surtout la mafia Italienne divisé en trois : la Camorra, la Cosa Nostra (Sicile) et ‘Ndrangheta (Calabre).

Le fonctionnement de la mafia italienne est différent selon les mafias. Dans la Camorra, il y a une hiérarchie, mais au sein de chaque groupe, pas pour toute la structure. Les chefs sont responsables de clans des différentes agglomérations. Par exemple il y a un chef des Casalesi mais de leurs cotés les napolitains ont d’autres responsables. Bref il n’y a pas une Camorra mais plusieurs que l’on peut intégrer sans avoir de liens familiaux. La ‘Ndrangheta s’appuie au contraire sur les liens familiaux et tout un rituel d’affiliation, seul celui qui a du sang de la ‘Ndrangheta est accepté. La Camorra est plus moderne, plus souple et plus ouverte. Quand à la Cosa Nostra c’est une organisation toujours très puissante, mais éléphantesque et lente, dirigée par de grands décideurs. Au final, on s’aperçoit que la Camorra est celle qui s’adapte le mieux à l’économie, c’est la mafia du libéralisme, ses clans sont partout : en Espagne, la porte d’entrée de la cocaïne en Europe ; en Afrique, les Casalesi sont les alliés des Nigérians. Ils ont aussi des liens privilégiés avec les Kosovars et les Albanais. Sans oublier les chinois et les combines liés au port de Naples où les produits (chaussures, vêtements…) arrivent par quantités énormes.

Cette organisation extrêmement puissante, semant la terreur et s’infiltrant dans l’économie légale depuis longtemps n’a toujours pas été éliminée. Peut-on donc lutter contre la mafia ?

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site