4 - Les juges anti-mafia

Il y a de nombreux juges anti-mafia. Certains sont plus connus que d'autres grâce a leurs contributions qui ont permi d'arreter de nombreux mafieux. Les deux plus connus sont certainement Giovanni Falcone et Paolo Borsellino.

* Giovanni Falcone était un juge italien engagé dans la lutte anti-mafia. C’est en dépouillant d’obscurs dossiers financiers qu’il découvrit le monde du grand banditisme qu’est celui de la Cosa Nostra. En 1979, après l’assassinat du juge Cesare Terranova, qui avait mené sans succès un procès contre certains dirigeants mafieux, dans lequel tous furent acquittés, Falcone rentre alors dans le « Pool » anti-mafia, une cellule judiciaire où quelques juges travaillent à pleins temps sur les activités de la mafia italienne.

Giovanni Falcone ouvre en 1987 le Maxi-Procès de Palerme dont il est l’instigateur avec son ami le juge Paolo Borsellino. Le procès met en cause 465 accusés dont  le parrain des parrains, Toto Riina. Le 16 novembre 1987 restera comme la date de la fin du procès et de la condamnation de personnes participant à des actions de type mafieux en Italie. A l’issue de ce procès on compte : 360 condamnations, 2665 années de prison cumulées par les condamnés. Giovanni Falcone devient un héros et un symbole célébré partout en Italie. Mais, il devient également l’ennemi numéro un de la Cosa Nostra, qui fait de lui sa cible principale. Falcone est contraint de vivre 24h/24h accompagné d’une escorte de trois carabiniers. Malheureusement, le dispositif n’est pas suffisant, le 23 mai 1992 il est assassiné par la mafia sicilienne dans ce que l’on appelle le « Massacre de Capaci ». Une charge de 5 quintaux d’explosif placée sous l’autoroute reliant l’aéroport Punta Raisi à Palerme explose et il meurt avec sa femme ainsi que ces trois gardes du corps. Son assassin est Giovanni Brusca.

* Paolo Borsellino a effectué ses études de droit à l'université de Palerme, dont il sort diplômé avec les honneurs, et passe l'examen du concours national de la Magistrature en 1963. Il porte à son actif l'arrestation de six membres de l'organisation criminelle en 1980. La même année, un de ses proches, le capitaine des Carabiniers, Emanuele Basile, est assassiné par la Mafia. A la suite de cet évènement, il se voit assigner une protection policière.

Travaillant avec les juges Giovanni Falcone et Rocco Chinnici, Borsellino continue son enquête sur la Mafia. En 1986, Borsellino devient procureur en chef de Marsala, principale ville de la province de Trapani, où il poursuit son travail anti-Mafia. Ses liens avec Giovanni Falcone, resté à Palerme, lui permettent d'enquêter dans toute la Sicile occidentale. Le 19 juillet 1992, le juge Borsellino est tué dans l'explosion d'une voiture piégée, moins de deux mois après la mort de son ami Falcone. L'explosion tue également cinq policiers.

Salvatore "Toto" Riina, le chef de la famille mafieuse des Corleone, purge aujourd'hui une peine de prison à perpétuité pour avoir ordonné les assassinats des juges Borsellino et Falcone, ainsi que pour de multiples autres meurtres.

 

Juge anti-mafia est un métier dangereux. En s’engageant dans cette lutte, les juges sont conscients d’être protéger constamment par des policiers, de recevoir des menaces, voir d'être assassiner.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×