1 - En Italie

 Tout le monde sait que la mafia est présente mais il est difficile d’agir. La mafia n’a pas seulement la capacité de tuer. Elle utilise la corruption et l’intimidation. Cela tient en une phrase : « On sait où tes enfants vont à l’école ». On peut lutter contre la mafia, mais une démocratie a beaucoup de mal à le faire, les luttes peuvent s'étendre 10-15 ans. De plus, dans un état de droit, on ne condamne pas sans preuve, et celles ci sont difficiles à obtenir, les rares témoins ne parlent pas, a cause de la loi du silence. Une dictature peut, dans certains cas, lutter contre les organisations du crime organisé. Mussolini avait presque réussi à éradiquer la mafia car il se moquait de réunir des preuves et mettait les gens en prison sans raison.

Le gouvernement de Berlusconi prend régulièrement des mesures, il promet "une lutte sans merci" contre la mafia, mais elle se révèle peu efficace : En 2006, une réunion des états généraux luttant contre la mafia était organisé. 2500 personnes y étaient réunies. Des juges, élus locaux ont formulé des propositions pour le Parlement italien. Le gouvernement envoie régulièrement l’armée dans le sud de l’Italie. Le dernier envoie date d’octobre 2008 cependant la mafia napolitaine continue de semer la terreur sous le nez de l'armée.

Voici quelques exemples d’arrestation d’un chef mafieux :

     - En avril 2006, le chef de la mafia italienne, Bernado Provenzano, en cavale depuis 43 ans, a été arrêté en Sicile par la police.

 

     - En janvier 2007, le tribunal de Palerme a condamné,  38 mafieux à un total de plus de 400 ans de prison. La grande majorité des condamnés sont des anciens lieutenants de Bernardo Provenzano, le chef de Cosa Nostra arrêté en avril 2006 à Corleone.

     - En décembre 2007, un important chef de la Camorra a été arrêté dans la banlieue de Naples. En fuite depuis sept ans Edoardo Contini était condamné a vingt ans de prison, il faisait parti de la liste des trente malfaiteurs les plus dangereux et les plus recherchés d’Italie. Il était inculpé d’association mafieuse et était le chef indiscuté des nombreux quartier de Naples où il contrôlait trafic de drogue et racket. Contini communiquait que par « pizzini », ces messages codés à l’allure de boulette de papier, dissimulés au fond des poches de affilées. 

 

 

    - Le 4 décembre 2007, Plus de 70 membres de Cosa nostra ont été arrêtés, à Catane (Sicile). Parmi eux : Vincenzo Santapaola (photo ci-dessous), 38 ans, fils aîné du parrain condamné à perpétuité, Nitto Santapaola. Accusés d’association mafieuse, d’extorsions, de vols et de trafic de drogue, 70 affiliés à l’organisation se sont retrouvés derrière les barreaux.

 

 

    - En août 2008, la police italienne a annoncé avoir arrêté un chef mafieux sicilien, Franco Franzese, qui figurait sur sa liste des personnes les plus recherchées du pays et qui a notamment été condamné à perpétuité pour homicides. 

 

Franco Franzese

 

 Des chefs mafieux ont été arrêtés mais cela ne suffit pas à éradiquer la mafia car l’individu n’est rien. Si un chef est arrêté, il est remplacé le lendemain. C’est la famille criminelle qu’il faut éradiquer assez vite pour qu’elle n’est pas le temps de se reformer. On estimait que 80% des commerçants de Palerme payaient l’impôt mafieux. On a envoyé l’armée mais, aujourd’hui les chiffres sont les mêmes. Il est donc très difficile de lutter contre la mafia.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site